Spread the love

Vous avez peut-être déjà entendu parler dans votre milieu de travail de réunions qui porte le nom de «scrum»? Les scrums sont bien plus que des réunions! Le nom donné à ces réunions est en réalité «daily scrum». C’est l’une des structures intégrées à la méthode scrum (donc, beaucoup plus large que des réunions) qui elle-même découle de la gestion de projet agile.

Mais qu’est-ce que tout ça? Il s’agit d’un ensemble de méthodologies de travail appliquer à l’origine au développement de logiciels. Mais, en raison de son caractère polyvalent et adaptatif, elles s’appliquent à plusieurs domaines de nos jours!

En adoptant une méthode de travail agile, comme le scrum, vous pourriez être plus productif, tout en augmentant la cohésion au sein de votre équipe. Intéressé à en savoir plus? Continuez votre lecture pour en apprendre davantage sur la méthode scrum et comment l’appliquer dans votre entreprise!

 

La gestion de projet agile

Commençons par voir ensemble la gestion de projet agile. Il s’agit d’un ensemble de pratiques et de méthodes s’inspirant des valeurs et des principes du Manifeste Agile. Les principes de collaboration, d’autonomie et d’équipe interdisciplinaire sont centraux: évitons de travailler en silo!

 

Origine: Le manifeste Agile

La gestion de projet agile se base sur 4 éléments. Ceux-ci sont présentés dans l’image ci-dessous.

De ces 4 éléments découlent 12 principes centraux à la gestion agile. Les différentes méthodologies de travail se basent toutes sur ces 4 éléments centraux et ces 12 principes. La pensée agile est construite autour.

 

Plusieurs méthodologies de travail

La méthode agile regroupe plusieurs méthodologies et chacune répond à des besoins différents. Les plus populaires sont certainement:

  • l’eXtrême Programming (XP);
  • Scrum;
  • Feature Driven Development (FDD);
  • Lean Software Development;
  • Agile Unified Process (Agile UP ou AUP);
  • Crystal;
  • Dynamic Systems Development Method (DSDM).

Dans cet article, nous nous concentrerons sur la méthode scrum. Les autres méthodes ne seront pas discutées.

 

 

Scrum: présentation de la méthode

Le nom scrum n’a pas été choisi par hasard. Et non! Il vient du rugby. Il s’agit d’un mot d’origine anglaise et une fois traduit nous obtenons le mot «mêlée».

Quel est le lien? C’est une métaphore d’une stratégie de jeux qui signifie qu’il faut adapter et modifier la direction prise par le projet au même rythme que son avancement. En d’autres termes, le scrum encourage les équipes de travail à apprendre de leurs expériences, à s’organiser entre elles et faire une réflexion collective sur les améliorations possibles.

 

5 valeurs centrales de la méthode scrum

Afin de mieux comprendre, la méthode scrum, commençons par évoquer les 5 valeurs centrales. Les valeurs sont indissociables de la logique agile.

D’abord, le courage. Quand un individu évolue dans un milieu de gestion agile, il est impératif qu’il fasse preuve de courage. Nous entendons ici la forme la plus simple de courage: parler. Il ne faut pas avoir peur d’évoquer votre point de vue et vos idées, même si elles vous semblent farfelues. La collaboration est essentielle, donc rester silencieux ne permet pas d’avancer adéquatement.

Puis, la concentration. En travaillant avec la méthode scrum, une équipe travaille en Sprint (cycle de travail – nous évoquons le tout dans la section plus bas), donc il faut rester concentré sur les tâches à accomplir pendant ce cycle-ci. Il est facile de s’éparpiller et de s’égarer sur d’autres tâches, particulièrement sur un projet d’envergure. Le mot d’ordre est simple: FOCUS. Concentrez-vous sur votre tâche et sur l’objectif à atteindre pendant ce Sprint.

Ensuite, l’engagement. Il faut respecter ce qui a été convenu. Toute l’équipe doit travailler vers un objectif commun déterminé à l’avance.

Enfin, le respect. N’est-ce pas la base de toutes relations saines? Respectez vos collègues. Chacun fait preuve de courage pour exprimer sa vision, son point de vue et ses idées. L’échec n’est pas un échec. C’est une occasion d’apprentissage. Il s’agit aussi de respecter le temps accordé à chacune des étapes de votre processus.

Finalement, l’ouverture. Faire preuve d’ouverture aux idées des autres, adapter le processus après chaque Sprint et faire évoluer le projet selon la direction qu’il prend.

 

Événements – Les grandes étapes d’un cycle de travail

Cette méthodologie de la gestion de projet agile incite à travailler par cycle. Qu’entendons-nous par là? C’est-à-dire qu’un projet ne sera pas vu dans son entièreté sur une longue période de temps. Le projet sera plutôt segmenté en différentes étapes de création et de production:

1.Planification du Sprint;
2.Sprint;
3.Rétrospective de l’objectif du Sprint;
4.Rétrospective du processus.

Planification du Sprint

La planification du Sprint est la première étape. C’est pendant cette réunion que le Product Owner (les rôles sont présentés plus bas) présentera à l’équipe de développement et au Scrum Master le Product Backlog, un répertoire exhaustif des tâches à faire afin de mener à bien la création du produit. La solution Beenote pourra vous aider et vous accompagner dans cette étape. De la préparation de l’ordre du jour de la réunion à la distribution des invitations, chaque étape est simplifiée avec Beenote.

Pendant la réunion, une tâche à réaliser sera sélectionnée selon un processus logique. Puis, l’équipe de développement identifiera toutes les sous-tâches qu’ils peuvent accomplir pendant ce Sprint. Celles-ci composeront le Sprint Backlog, le répertoire de tâches associé un Sprint en particulier.

 

Le temps accordé à cette réunion est calculé par une équation simple: 1 semaine de sprint pour 1 heure de réunion. Donc, si votre sprint s’échelonne sur 1 mois (4 semaines), la réunion devrait durer 4 heures.

Le Sprint

Le Sprint représente la période de temps pendant laquelle l’équipe de développement travaillera à la réalisation des tâches du Sprint Backlog. Généralement, un Sprint a une durée d’un mois.

 

Daily Scrum

C’est pendant ce mois qu’auront lieu les «scrums» comme ils sont souvent appelés. Les daily scrums ou les daily standups sont des réunions quotidiennes d’environ 15 minutes ayant lieu habituellement le matin. Effectuer ces réunions debout évite d’étirer le temps et de dépasser le temps accordé.

Et, pourquoi ne pas en profiter pour faire un walking-meeting? Les bénéfices de la marche sur la santé ne sont plus à démontrer! En plus, une application comme Beenote vous accompagne dans vos réunions, même si elles sont en mouvement! Avec votre cellulaire, téléchargez simplement l’application Beenote sur l’App Store ou sur Google Play.

Elles ont pour but d’informer tous les membres de l’équipe, le Scrum Master et le Product Owner sur ce qui se passe, sur l’évolution des tâches. Il s’agit d’une rencontre informative. À tour de rôle, chaque personne répondra à 3 questions:

  • Qu’est-ce que j’ai accomplie hier?
  • Sur quoi vais-je travailler aujourd’hui?
  • Quelles sont les difficultés rencontrées?

Vous avez des membres de l’équipe qui travaille à distance? Pas de problème! Eux aussi peuvent être présents aux réunions quotidiennes à l’aide de la vidéoconférence.  Jumelez votre outil de vidéoconférence à Beenote pour pouvoir échanger facilement tout en étant capable de suivre l’évolution de la réunion par la consultation de l’ordre du jour en simultané.

Rétrospection de l’objectif du Sprint

Cette étape a lieu à la fin d’un Sprint. Tous se réunissent et c’est à ce moment qu’un retour sur la tâche accomplie est effectué. Les réalisations sont présentées tour à tour ce qui permet de faire une rétrospection. Tout le travail effectué dans le but d’atteindre la qualité recherchée devrait être démontré.

Cette réunion devrait durer entre 30 et 60 minutes. Le format de celle-ci est à votre discrétion selon la personnalité de votre équipe de travail. Informel pour que cet événement soit plus considéré comme une célébration ou formel, comme une réunion classique.

Rétrospection du processus

Dernière étape d’un cycle, la rétrospection est un travail de réflexion sur le processus en soi. Il ne s’agit pas de parler du produit ou des tâches accomplies, mais bien de comment l’équipe a travaillé. C’est le moment de faire le point sur ce qui a bien fonctionné et sur ce qui demande des améliorations. 60 minutes devraient suffire à tenir cette réunion.

 

Rôles

Dans les derniers paragraphes, nous avons évoqué des rôles représentés par des individus, tels que Product Owner et Scrum Master. Mais, qui sont-ils exactement et quels sont leur rôle. Démêlons tout ça!

 

Product Owner

Le Product Owner est le défenseur du produit. Auprès de l’équipe de développement, il représente le lien avec l’état du marché et les clients. C’est aussi son rôle d’établir le Product Backlog et d’en faire la gestion. Aussi, il donne les priorités sur l’ordre des tâches à effectuer.

 

Scrum Master

Le Scrum Master est le gardien du processus. Il a un rôle de conseiller auprès de l’équipe de développement tant au niveau du bon déroulement du processus que pour la bonne collaboration. Il soutient la motivation et, au besoin, agit à titre de médiateur.

 

Membre de l’équipe de développement

L’équipe de développement, comme son nom l’indique, est responsable du développement. Elle est généralement composée de 5 à 7 personnes en provenance de différents secteurs. La méthode scrum encourage les équipes pluridisciplinaires. Les membres de l’équipe s’auto-organisent, travaillent en étroite collaboration et sont responsables d’établir le Sprint Backlog.

L’agilité en entreprise

Maintenant que vous savez toute la théorie et les grands principes, une question subsiste. C’est bien beau toute cette théorie, mais comment peut-on l’appliquer en entreprise? Nous vous proposons une marche à suivre qui permettra à vous et votre équipe de vous familiariser pas à pas avec la méthode. Commencez donc par un projet de moindre envergure. Car, il faut bien apprendre à marcher avant de courir!

1.Présenter la méthode
Commencer par présenter la méthode scrum à votre équipe. Assurez-vous que tous soient bien informés et partants.

Astuce: Faites visionner ce court vidéo à votre équipe. La méthode y est expliquée clairement. En seulement 10 minutes, les bases seront apprises! Découvrez scrum en 10 minutes avec Skills4All>

2.Distribuer les rôles
Qui sera le Product Owner? Qui sera le Scrum Master? Et, qui seront les membres de l’équipe de développement? Assurez-vous que tout le monde comprenne bien son rôle, mais aussi celui des autres.

3.Créer le Product Backlog
Comme mentionné plus haut, la création du Product Backlog est la responsabilité du Product Owner. C’est la personne qui assume ce rôle qui développera la liste complète des tâches.

4.Planifier le sprint et créer le Sprint Backlog
Étape préalable, mais incontournable, le Sprint devra être planifié. Puis, ce sera au tour de l’équipe de développement d’entrer en action. Elle établira le Sprint Backlog avant de se lancer dans le Sprint.

5.Sprint et daily scrum
Une fois le Sprint lancé, le processus de création et de développement commence. L’équipe de développement s’attellera à accomplir les tâches du Sprint Backlog. De courtes réunions quotidiennes, les daily scrum, permettront à tous (Product Owner, Scrum Master et l’équipe de développement) d’être informés du travail effectué et des problématiques.

Astuce: Vous pouvez rendre ces réunions plus dynamiques en incitant les participants à se passer un ballon ou une balle qui agira comme un « bâton de la parole ».

6.Rétrospective de l’objectif
Une fois le Sprint achevé, planifiez une réunion dans laquelle chacun exposera ce qu’il a avancé ou accompli sur la création du produit seulement. Invitez les personnes à expliquer ce qui a bien fonctionné et ce qui n’a pas fonctionné.

7.Rétrospective du processus
Une deuxième réunion est de mise. Contrairement à la première, c’est dans celle-ci que les personnes pourront évoquer tous les éléments qui ont bien fonctionné ou pas en lien avec le processus. Travaillez collectivement pour trouver des pistes d’améliorations et ainsi mieux travailler en équipe.

N’oubliez pas qu’il ne s’agit pas d’inclure des principes agiles pour qu’une équipe soit agile. C’est un processus qui demande du temps et des ajustements. Contrairement au cycle de création et de production, intégrer la méthode scrum n’est pas un sprint, mais bien un marathon!

 

Related Posts

Spread the love